OFFRE DE CONTRAT POST-DOCTORAL

L’Université de Brest et le laboratoire LEGO (Laboratoire d’Economie et de Gestion de l’Ouest) proposent un contrat postdoctoral d’une durée de 24 mois, dans le cadre de la Chaire PADE Pratiques Alimentaires Durables. Ce contrat est financé à l’aide d’une subvention de la Région Bretagne. Le contrat pourra débuter en mars 2023 et se terminera en mars 2025.

Localisation

Laboratoire LEGO Site de Brest.
Des déplacements seront nécessaires dans le cadre des
recueils de données, la participation aux activités de pilotage du projet et la valorisation scientifique. Le télétravail partiel est possible.

Pour candidater

Le CV détaillé et la lettre de motivation (en français) doivent être adressés par mail aux deux
pilotes de la Chaire PADE :

Patrick GABRIEL (Professeur des Universités) :

patrick.grabriel@univbrest.fr

Morgane INNOCENT (Ingénieure de Recherche) :

morgane.innocent@univbrest.fr

LE CONTEXTE DE LA MISSION

La Chaire PADE
La chaire PADE Pratiques Alimentaires Durables rassemble des acteurs académiques et des acteurs socioéconomiques autour d’une ambition commune : accompagner et participer au renforcement des liens de confiance, de la fourche à la fourchette, entre les parties prenantes souhaitant favoriser une alimentation durable, en aidant à établir des modes de consommation durables. Elle est fondée sur un fonctionnement collaboratif, une objectivité scientifique et la contribution aux ODD 2 “Zéro faim”, 12 “Consommation et production responsables” et 17 “Partenariats pour la réalisation des objectifs”.
Les activités de la Chaire PADE comprennent la création d’un observatoire de la confiance en lien avec l’alimentation durable (lOPADE), la poursuite de travaux de recherche dans trois axes thématiques que sont la Confiance, la Naturalité et les filières alimentaires. Enfin, le partage et la communication des connaissances créées au sein de la Chaire constituent le troisième volet de la mission de la Chaire. La Chaire a débuté son premier cycle d’activité en octobre 2022, pour une durée de 4 ans renouvelable le cas échéant. Elle est financée par le mécénat, sous l’égide de la Fondation UBO, et par des financements publics complémentaires. Les partenaires mécènes de la Chaire PADE sont les entreprises Kermené, Ecomiam, BD France, le groupe EVEN, la société Pâtisseries Gourmandes, la fondation Ildys et le crédit Mutuel Arkéa. La Chaire possède aussi des partenaires soutiens : la Région Bretagne, Brest Métropole, Quimper Bretagne Occidentale, Act Food Bretagne, La Maison de la Bio 29, les associations Aux Goûts du Jour et Madabrest. Enfin 5 acteurs académiques de l’UBO sont impliqués dans la Chaire PADE : Le laboratoire LEGO à l’origine de cette initiative, le laboratoire LUBEM, l’UBO Open factory, l’ESIAB et l’IAE de Brest.

Les missions du post doctorant
La personne recrutée participera à des missions relatives à la gestion de la Chaire et au programme de recherche de l’axe thématique Confiance ainsi qu’au travaux de l’observatoire OPADE.

Concernant l’axe thématique Confiance, les travaux de la chaire visent à apporter de nouveaux éclairages sur les relations de confiance ou de méfiance entre consommateurs et industriels ou distributeurs dans le domaine de l’alimentation. Il s’agira notamment de mieux comprendre, dans le contexte de l’alimentation durable, la nature de ces dimensions de confiance et de méfiance, leur fonctionnement, l’influence que cela peut avoir dans les choix alimentaires pour finalement identifier les leviers permettant de renforcer la confiance envers un système alimentaire plus durable. Une série d’études de nature qualitative et quantitative sont prévues au cours des 24 mois de la mission. Le postdoctorant prendra en charge la conduite des entretiens et la diffusion des questionnaires dans ce cadre, l’analyse et la rédaction des résultats obtenus, ainsi que les travaux de communication et valorisation scientifique, dont la soumission d’article(s). Il ou elle sera accompagné(e) dans ses travaux par les chercheurs de la Chaire impliqués dans cet axe thématique.

Concernant l’observatoire, les travaux serviront à mieux comprendre les tendances dans les perceptions, ressentis et processus de choix des consommateurs à l’égard d’une alimentation durable et de ses acteurs, d’une manière claire et accessible au plus grand nombre. Ils seront composés annuellement d’un baromètre et d’une étude particulière (étude dite « focus »). La première année, une étude exploratoire sera menée afin de compléter l’état de l’art en vue de la création des indicateurs du baromètre. Le baromètre portera sur deux périmètres géographiques : la France métropolitaine et la Région Bretagne. Le postdoctorant participera à la conception et à l’administration des collectes de données, ainsi qu’aux travaux de valorisation auprès d’un public non scientifique de ces résultats.

Concernant la gestion de la chaire PADE, la personne recrutée sera en charge, sous l’autorité des responsables de la chaire, de l’organisation et de la préparation des manifestations scientifiques de la chaire, ainsi que des événements en direction des parties prenantes. En particulier, la ou le candidat s’assurera d’établir des relations régulières avec les partenaires de la chaire et, le cas échéant, répondra à leur demande, participera à la rédaction des documents de préparation adaptés aux événements organisés, et s’assurera de la diffusion des travaux de la chaire via les supports médiatiques.

COMPÉTENCES ET APTITUDES REQUISES

Le poste nécessite dêtre titulaire d’un doctorat (ou PhD) en sciences humaines (sciences de gestion, sociologie ou psychologie sociale) avec une spécialité en comportement du consommateur. Par ailleurs, le ou la candidate doit impérativement avoir passé au minimum 18 mois à l’étranger entre le 1er mai 2019 et le début de son contrat à l’UBO.

De façon plus générale, seront considérés les points suivants :

  • Une bonne connaissance des outils et méthodes d’études qualitatives et quantitatives en sciences de gestion ;
  • La capacité à intégrer une équipe pluridisciplinaire ;
  • Le sens de l’organisation, la réactivité et l’autonomie ;
  • Une grande rigueur scientifique ;
  • Une connaissance des comportements de consommation alimentaire serait un plus, ainsi que celle des comportements associés aux transitions ;
  • Une bonne maîtrise du français est indispensable pour mener les entretiens qualitatifs auprès de consommateurs ;
  • Un bon niveau en anglais est requis pour la valorisation scientifique des travaux ;
  • Le permis B est souhaitable

LES STRUCTURES D’ACCUEIL

L’Université de Brest (UBO)
L’Université de Brest a pour missions premières de concourir au développement de la recherche et à l’élévation du niveau scientifique, culturel et professionnel de la nation et des individus qui la composent, à la croissance régionale et nationale, à l’essor économique et à la réalisation d’une politique de l’emploi. Elle accueille un nombre croissant d’étudiants depuis 2010, pour un total de 22 500 étudiants en 2021. La recherche est organisée en quatre axes: santéagro matière ; numérique mathématiques ; mer ; et sciences humaines et sociales. Ce dernier axe intègre 14 unités de recherche, dont le LEGO.
L’université se situe dans la ville de Brest : ville de 150 000 habitants au sein d’une métropolede 214 000 habitants, elle a l’avantage d’être à taille humaine, avec la mer à proximité. Brest doit sa vocation maritime à sa position géographique sur la rade de Brest. Grande étendue navigable, la rade est un beau terrain de jeu pour les activités nautiques. Elle forme une côte morcelée faite de criques et de pointes offrant, depuis la terre ou la mer, des panoramas exceptionnels.

Le Laboratoire d’Economie et de Gestion de l’Ouest (LEGO)
Le LEGO est un laboratoire de recherche universitaire porté par deux universités (Université de Bretagne Occidentale et Université de Bretagne Sud) et une école d’ingénieur (Institut des Mines Telecom Atlantique). Il se positionne principalement sur l’étude et l’analyse des échanges entre acteurs socioéconomiques. Pour cela, il s’appuie sur près de 100 chercheurs dont 20 doctorants aux compétences multidisciplinaires, issus de l’économie, du management et des sciences de gestion.


Le Laboratoire se structure autour de cinq domaines d’expertise :

Numérique, réseaux et territoires

Pratiques responsables et alimentation

Santé et bienêtre

Pérennité des organisations

Monnaie, Finance et Gouvernance

Les travaux postdoctoraux proposés s’inscrivent dans le domaine d’expertise « Pratiques responsables et alimentation » du laboratoire. Dans ce cadre le laboratoire collabore avec des organismes  nationaux (i.e. l’ADEME), les collectivités publiques (département du Finistère, Lorient agglomération, Brest Métropole), les industriels et les associations du secteur agroalimentaire du territoire breton, ainsi qu’avec des partenaires internationaux.

Share This