Historique / Présentation

Un laboratoire important en Bretagne

 

Créé en janvier 2017, le Laboratoire d’Économie et de Gestion de l’Ouest couvre la recherche en sciences économiques et en sciences de gestion de Vannes à Brest, de la Bretagne Sud à la Bretagne Occidentale. Trois établissements d’enseignement supérieur ont fondé le laboratoire : deux universités (l’Université de Bretagne Occidentale, l’Université de Bretagne Sud) et une école d’ingénieur (l’Institut Mines-Telecom Atlantique).

En conséquence, le LEGO est un des plus importants laboratoires bretons en économie et en gestion : il regroupe plus de 100 chercheurs, dont une trentaine de doctorants.

 

La mission du laboratoire

 

La mission du laboratoire est de structurer, de favoriser et d’aider à développer la production scientifique en économie et en gestion sur
son territoire breton.

La finalité de cette mission est triple :

  • Permettre un rayonnement et une attractivité nationale de certaines thématiques scientifiques en Sciences de gestion et en Économie auprès de la communauté des chercheurs, des acteurs économiques et sociaux, et des étudiants.
  • Représenter un centre d’attraction pour les nouveaux étudiants, doctorants, et les enseignants-chercheurs situés sur ou en dehors de Bretagne.
  • Participer, notamment par les projets de recherche, à l’attraction et au dynamisme du territoire breton, en particulier finistérien et morbihannais.

 

Un laboratoire centré sur l’étude des échanges entre acteurs socio-économiques

 

La production scientifique du laboratoire LEGO est orientée vers l’économie et les sciences de gestion. En pratique, cela signifie que le thème principal de recherche au sein du labo
ratoire est orienté vers l’étude et l’analyse des échanges entre acteurs socio-économiques.

Dans ce cadre thématique, les objets de recherche concernent la nature ou les formes des échanges (échanges numériques, sous forme de dons, etc…), mais également les motivations, les conditions et les contextes les suscitant, ainsi que les conséquences des échanges (par exemple, les valeurs perçues et produites suite aux échanges). Ces derniers peuvent être de nature économique, mobilisant des acteurs de types entreprises, institutions, consommateurs; ils peuvent également être de nature sociale, expérientielle ou symbolique. Des associations, usagers, internautes, organisations diverses font alors partie des acteurs étudiés.

À titre d’illustration, quelques thèmes de recherches développés par les membres du laboratoire :

  • Les motivations et expériences vécues des meilleurs participants sur les plateformes de crowdsourcing;< /li>
  • Les facteurs-clefs d’efficacité de la collecte de fonds dans les établissements de santé;
  • Les donateurs et les contributeurs aux communautés numériques de type Wikipedia;
  • La valeur de la maîtrise de la consommation électrique pour les usagers;
  • La PME face au choix d’un système de gestion intégré;
  • La catégorisation et les motivations du repreneur familiale d’une activité;
  • La relation bancaire de proximité dans un contexte coopératif;
  • Les relations Industrie – Commerce et canaux de distribution;
  • Les conditions de pratique de la RSE en PME;
  • Etc…